Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 01:02


le chat du rabin.jpg
RÉSUMÉ:

Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle qui dévore le perroquet et se met à parler pour ne dire que des mensonges.

 

Le rabbin veut l'éloigner. Mais le chat, fou amoureux de sa petite maîtresse est prêt à tout pour rester auprès d'elle...même à faire sa bar mitsva !

 

Le rabbin devra enseigner à son chat les rudiments de loi mosaïque !

 

Une lettre apprend au rabbin que pour garder son poste, il doit se soumettre à une dictée en français.

Pour l'aider, son chat commet le sacrilège d'invoquer l'Eternel.

 

Le rabbin réussit mais le chat ne parle plus. On le traite de nouveau comme un animal ordinaire.

 

Son seul ami sera bientôt un peintre russe en quête d'une Jérusalem imaginaire où vivraient des Juifs noirs. Il parvient à convaincre le rabbin, un ancien soldat du Tsar, un chanteur et le chat de faire avec lui la route coloniale...

MON AVIS:
Dommage...je m'attendais à mieux.
J'avais lu la bande annonce et vu l'émission de S. Moatti  Cinémas où le réalisateur était invité avant la sortie du film. La promo est bien faite...la bande annonce bien construite et apte à nous convaincre.
Hélas le film ne m'a pas du tout convaincu.

Je m'attendais à ce que le chat sorte un peu plus ses griffes...
Eh bien non c'est plat, malgré la 3D dont je ne vois pas vraiment l'utilité car il n'y a pratiquement pas d'effet 3D...juste parfois un semblant de relief.

Très bavard, pas très drôle, à la limite parfois de l'ennui....
Dans la salle, beaucoup de spectateurs avaient emmené leurs enfants  puisque c'est un film d'animation, eux aussi se sont ennuyé car les textes sont souvent "intellos" voire presque "intellichiants" à certains moment.
Le rythme est irrégulier, parfois un peu "mou du genou", du coup certaines scènes importantes tombent totalement à plat.
On peut voir si on y tient mais on a vu mieux dans le genre....Ex.: Persepolis, Danse avec Bachir.... etc etc....
VIDÉOS(9):
FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par Joann Sfar, Antoine Delesvaux

Avec les voix de:

François Morel,

Maurice Bénichou,

Hafsia Herzi,

plus

Long-métrage français , autrichien . Genre : Animation
Durée : 01h40min Année de production : 2009

Distributeur : UGC Distribution

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 01:01



THE TREE OF LIFE.jpg
RÉSUMÉ:

Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie.

 

La naissance de ses deux frères l'oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu'il affronte l'individualisme forcené d'un père obsédé par la réussite de ses enfants.

 

Jusqu'au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire...

MON AVIS:

Dans le genre barbant: effectivement ça méritait une palme.

Deux heures dix huit d'un ennui mortel avec pour couronner le tout un préchi précha digne des pires évangélistes Américains.

Pour assaisonner le plat principal: de jolies photos et de la musique tirées d'un documentaire partant des origines de la vie, passant par les dinosaures,  les galaxies etc...etc..."mais oui elle est belle notre Terre, pleine de contrastes"

 

On pense un peu à 2001 l'odyssée de l'espace de Stanley. Kubrick pour la forme parce que le fond....il est plutôt "genre percé".

 

Une vague histoire mal construite et pratiquement pas de scénario:

Une partie se passe dans une famille des années cinquante. Un père autoritaire, violent, trois enfants dont un meurt on ne sait trop pourquoi et puis des allez-retour permanents sur des photographies de paysages, de planètes, de molécules, des flashs back où l'on voit Sean Penn (on finit par comprendre que c'est l'un des enfants devenu grand) déambuler à notre époque semblant faire dans sa tête un retour vers le passé. (on ne sait pas vraiment puisque il ne dit pas un mot dans le film


Et ça dure comme ça 2h18.

L'ensemble est haché, lourd, vague, très mal "ficelé" et finalement très pénible

Je sais bien qu'il y a des amateurs de ce genre de fictions pseudo poétique, philosophico- gnan-gnan sauce préchi précha religieux mais moi je m'y ennuie profondément et je trouve que ça ne méritait certainement  pas la palme d'or du Festival de Cannes 2011.

Palme ou pas on peut éviter..

3 VIDÉOS:


FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par Terrence Malick

 

Avec Brad Pitt,

 

Jessica Chastain,

 

Sean Penn,

plus

Long-métrage américain .

 

Genre : Drame , Fantastique


Durée : 02h18min

 

Année de production : 2011


Distributeur : EuropaCorp Distribution

Palme d'Or : Festival International du Film de Cannes 2011 edition n° 64

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 01:00


minuit à Paris.jpg


RÉSUMÉ:

Un jeune couple d’américains dont le mariage est prévu à l’automne se rend pour quelques jours à Paris.

La magie de la capitale ne tarde pas à opérer, tout particulièrement sur le jeune homme amoureux de la Ville-lumière et qui aspire à une autre vie que la sienne.


MON AVIS:

Si je me souviens bien, parlant de son film précédent,  je vous avais dit que je le trouvais un peu "gaga" le vieux libidineux.

Pour être libidineux ça.... il l'est ....et plus que jamais.

Mais qu'est-ce qu'il lui a pris d'embaucher cette "courge" pour même pas 1 mn de présence à l'écran ?

Si on peut parler de présence.

Elle n' en a pas la "queue d'une mouche"... d'ailleurs ça n'a pas de queue une mouche..enfin..je crois.

Et puis ses yeux tellement hallucinés. ... tu piges illico qu'elle doit avoir de la "sniffette " plein la tronche...c'est la seule explication!

Elle  donne envie de se barrer à toutes jambes, la première "Dinde de France"


Pas toi?...

Moi si ...elle me fout "les chocottes"...la "toute refaite" des magazines "pipoles".

Comment ça s'appelle une fausse belle...dis?


Mais je m'égare Edgard.

Pour en revenir au film: on sent qu'il l'aime "Paname" le Woody.

Pas d'une grande originalité son "Minuit quelque chose".... et un tantinet déjà vu mais bon... ça passe..enfin ...à peu près.

On peut voir si on y tient mais en ce moment sur les écrans, franchement il y a mieux!

 

 

VIDÉO:


 

 


FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par Woody Allen

 
Avec Owen Wilson,

Rachel McAdams,

Michael Sheen,

plus

Titre original : Midnight in Paris


Long-métrage américain .

Genre : Comédie , Romance


Durée : 01h34min

Année de production : 2011


Distributeur : Mars Distribution

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 05:39
OU VA LA NUIT.jpg
RÉSUMÉ:

Parce qu’elle a été trop longtemps victime, Rose Mayer décide de prendre son destin en main et assassine son mari.

Elle part alors à Bruxelles retrouver son fils, qui a fui l’enfer familial depuis des années.


Mais la liberté apparente n’efface pas la culpabilité, et les histoires de famille ne peuvent se résoudre sans l’accord de l’autre.


Rose trouvera-t-elle sa place dans ce nouveau monde ?

MON AVIS:
Une fois de plus c'est vraiment un plaisir de retrouver Yolande Moreau dans un rôle à la mesure de son talent . Sans artifice inutile le réalisateur Martin Provost permet à l'actrice d'exprimer tout son art.


Le  spectateur est amené en douceur, par l'image et l'expression des personnages à suivre et comprendre le cheminement intérieur de Rose
Tout semble comme écrit dans le visage de l'actrice.
Peu de dialogues mais des scènes, un rythme juste, un scénario qui tient la route donnent à voir un petit  film sympa.
On peut voir.
VIDÉOS:
FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par Martin Provost


Avec

Yolande Moreau,

 

Pierre Moure,

 

Edith Scob,

 

plus

Long-métrage belge , français .

 

Genre : Drame

 

Durée : 01h45min

 

Année de production : 2010

 

Distributeur : Diaphana Films


Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 06:14

 

19659781.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110203_120537.jpg

Résumé:

France, ouvrière, vit dans le nord de la France, à Dunkerque avec ses trois filles.


Son ancienne usine a fermé et tous ses collègues se retrouvent comme elle au chômage. Elle décide de partir à Paris pour trouver un nouveau travail.

 

Elle va trouver un stage pour devenir femme de ménage. Assez rapidement, elle se fait engager chez un homme qui vit dans un univers radicalement différent du sien.

 

Cet homme, Steve est un trader qui a réussi, il travaille entre la City de Londres et le quartier de la Défense à Paris.

Les deux individus vont se côtoyer. Cette ouvrière va découvrir les gens qui vivent dans le luxe.

Elle va finir par découvrir que cet homme, fort séduisant et sympathique, est en partie responsable de la faillite de son ancienne entreprise.

 

Mon avis:

Que voilà un excellent film percutant, émouvant et qui donne quelques clés nous permettant de mieux appréhender ce monde étrange de la finance tellement loin de la réalité des simples travailleurs.


Du rythme, beaucoup d'énergie et des interprètes particulièrement efficaces et talentueux.
Emotion et réflexion sont au rendez-vous et l'on partage avec  intérêt la naîveté de cette ouvrière qui va très vite comprendre l'inconscience et l'indifférence de ces opérateurs financiers sans scrupules.


J'ai passé un bon moment, du bon Klapish...

A voir sans aucun doute

Fiche technique:

Réalisé par Cédric Klapisch
Avec

Karin Viard,

 

Gilles Lellouche,

 

Audrey Lamy,

plus ....

Long-métrage français .

 

Genre : Comédie dramatique

 

Durée : 01h49min

 

Année de production : 2011

 

Distributeur : StudioCanal

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 05:31

 

fighter.jpg

RÉSUMÉ:

Micky Ward est un jeune boxeur dont la carrière stagne.

 

Il va rencontrer Charlene, une femme au caractère bien trempé, qui va l'aider à s'affranchir de l'influence négative de sa mère, qui gère maladroitement sa carrière, et de ses sœurs envahissantes.


Son demi-frère Dicky Eklund, lui, a connu la gloire sur le ring, il y a bien longtemps. C’était avant qu’il ne sombre dans la drogue, avant son séjour en prison.

 

Entre le sportif en quête d’un second souffle et l’ex-toxico, il y a longtemps que le courant ne passe plus.

 

Trop de non-dits, d’échecs et de souffrances.

 

Pourtant, parfois, les hommes changent, et Micky et Dicky vont peut-être avoir ensemble, la chance de réussir ce qu’ils ont raté chacun de leur côté…

 

 

 

MON AVIS:

Au départ j'ai eu un peu de mal  avec cette histoire en raison de l'aspect un peu sordide des personnages de cette famille (en particulier Dicky interprété par Christian Bale) totalement déjantée et  frapadingue.

Finalement on y croit et comme c'est une histoire vraie, le film peu à peu devient lumineux.

 

Il nous éclaire véritablement sur ce milieu social totalement "à la ramasse".

La boxe n'est pas mon sport préféré mais le ton du film et les personnages "gargantuesques" ont fini par me séduire.

 

L'originalité de Fighter réside essentiellement dans  sa capacité   de fascination du spectateur.

Le rythme soutenu donne au film tout son intérêt et l'émotion n'y est pas absente.

 

 

On peut voir.

De  nombreuses récompenses pour Fighter dont deux Oscars à...

Christian Bale, Oscar du meilleur acteur dans un second rôle

- et

( Melissa Leo ) Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par David O. Russell

 

Avec

 

Mark Wahlberg,

 

Christian Bale,

 

Amy Adams,

 

plus...

Long-métrage américain .

 

Genre : Biopic , Drame

 

Durée : 01h53min

 

Année de production : 2010

 

Distributeur : Metropolitan FilmExport

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 05:28
la permission de minuit.jpg
RÉSUMÉ:
C'est une amitié hors normes.
David a 50 ans, Romain en a 13...

David, professeur en dermatologie, fou de son métier, le soigne et l’opère depuis qu'il a 2 ans.


Atteint d’une déficience génétique rare, Romain vit à l’écart de la lumière du jour.


C’est "un enfant de la lune".


Rien ne semble pouvoir les séparer jusqu’au jour où David obtient une mutation qu’il n’attendait plus. Comment annoncer à Romain son départ ?


Le jour de la séparation approche, une nouvelle épreuve pour l’un et pour l’autre.

MON AVIS:
Au départ tout m'amenait à aller voir ce film: thème, critiques, acteurs etc etc.
Seulement gros problème: je n'ai pas cru un seul instant à cette histoire.
D'accord "l'enfant de la lune" dont il est question est un handicapé à qui l'on passe beaucoup de choses mais là trop c'est trop: odieux avec son entourage,  invivable, insupportable, (une véritable "tête à claque").
Et puis ce médecin (totalement "à côté de ses pompes"),  lui aussi totalement odieux avec ses proches et sa future remplaçante sur le poste qu'il s'apprète à quitter est totalement   complice complaisant de la toute puissance du jeune adolescent.
L'amitié entre le chirurgien et l'ado n'est vraiment pas crédible.
On n'a qu'une hâte c'est que ça se termine...
Du grand n'importe quoi!
Un méli mélo convenu, "sirupeux" et peu vraisemblable .
À éviter...
FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par Delphine Gleize

 

Avec Vincent Lindon,

 

Emmanuelle Devos,

 

Caroline Proust,

 

plus....

Long-métrage Français .

 

Genre : Drame

Durée : 01h50min

 

Année de production : 2010


Distributeur : Rezo Films

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 05:25
largo winch II.jpg

RÉSUMÉ:

Propulsé à la tête du groupe W après le décès de son père adoptif, Largo Winch décide, à la surprise générale, de le mettre en vente afin de créer une ambitieuse fondation humanitaire.

 

Mais le jour de la signature, il se retrouve accusé de crimes contre l'humanité par un mystérieux témoin.

 

Pour prouver son innocence, Largo devra retourner sur les traces de sa vie passée, au cœur de la jungle birmane.

 

MON AVIS:

Ce second volet de la "saga" Largo Winch" est une sorte de James Bond à la Française.

Action, suspense, cascades, aventure... le rythme est à cent à l'heure même si l'on n'y croit pas trop ; on marche à fond à cette histoire d'héritier pris au piège de méchants capitalistes mafieux qui veulent sa perte et dont bien sûr le le gentil héros finira par triompher.


Tomer Sisley est à la hauteur de son personnnage.

Sharon Stone en procureur vacharde est aussi très crédible, il en est de même des méchants  qui le paraissent vraiment.

 

Du cinéma qui ne fait pas réfléchir mais qui m'a personnellement  fait passer un moment de distraction agréable.

On peut voir si on aime le genre.

 

 

 


FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par Jérôme Salle

Avec

Tomer Sisley,

Sharon Stone,

Ulrich Tukur,

plus....

Long-métrage belge , allemand , français .

 

Genre : Aventure , Action


Durée : 01h59min

 

Année de production : 2010


Distributeur : Wild Bunch Distribution

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 05:52
RIEN À DÉCLARER.jpg
RÉSUMÉ:

1er janvier 1993 : passage à l’Europe.

 

Deux douaniers, l’un belge, l’autre français, apprennent la disparition prochaine de leur poste frontière situé dans la commune de Courquain France et Koorkin Belgique.

 

Francophobe de père en fils et douanier belge trop zélé, Ruben Vandevoorde (Benoît Poelvoorde) se voit contraint et forcé d’inaugurer la première brigade volante mixte franco-belge.


Son collègue français, Mathias Ducatel (Dany Boon), considéré par Ruben comme son ennemi de toujours, est secrètement amoureux de sa soeur. Il surprend tout le monde en acceptant de devenir le co-équipier de Vandevoorde et sillonner avec lui les routes de campagnes frontalières à bord d’une 4L d’interception des douanes internationales.

MON AVIS:
C'est sur la pointe des pieds que je suis allé voir "rien à déclarer".

"Bienvenue chez les chti" m'avait un peu "gonflé" par son aspect raccoleur et convenu faisant plus penser à un téléfilm qu'à un véritable film de Cinéma.
N'allez pas croire que cette fois il s'agit d'un chef d'oeuvre mais ça fonctionne plutôt bien malgré encore un côté raccoleur et convenu (mais moins que dans le  film précédent du réalisateur).

Je ne vais pas non plus vous dire que je n'ai pas ri ce  serait mentir

Pas tout le temps mais assez souvent .

Certaines énormités quand elles sont envoyées au bon moment me font éclater de rire et je reconnais que ça a été le cas

Le rythme baisse un peu par moment mais l'action allant  crescendo alors ça passe plutôt bien.


Du cinéma populaire pour lutter contre le racisme...un de plus.

De toutes façons il n'y  aura jamais assez de films pour dire que le racisme est avant tout affaire de "connerie "

 

Dany Boon s'est entouré de pointures dans les second rôles et son tandem avec un Benoît Poelvoorde, en douanier Belge totalement "fracassé de la tête" n'est pas sans nous rappeller les films de G. Oury avec Bourvil et De Funès.

 

Il y a un assez bon équilibre entre Dany Boon qui dégage un capital important de sympathie et Poelvoorde qui en fait des tonnes dans le genre "fou furieux".


Encore une fois: pas un chef d'oeuvre mais un assez bon "nanar franchouille"  destiné sans aucun doute à faire rapidement carrière sur le  petit écran s'il ne remporte pas avant un succès égal voire supérieur "aux chtis" dans les salles.

À vous de voir  ....ou de ne pas voir.

FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par Dany Boon 
Avec

Benoît Poelvoorde,

 

Dany Boon,

 

Julie Bernard,

 

plus

Genre : Comédie


Durée : 01h48min

 

Année de production : 2010


Distributeur : Pathé Distribution

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 05:49
LES CHEMINS DE LA LIBERTÉ.jpg
RÉSUMÉ:
En 1940, une petite troupe de prisonniers décide de s’évader d’un camp de travail sibérien.
Pour ces hommes venus de tous les horizons, s’échapper de cet enfer ne sera que le début de l’aventure…
Ensemble, ils vont parcourir plus de 10 000 kilomètres, à travers la toundra sibérienne glacée, traversant les plaines de Mongolie, les fournaises du désert de Gobi puis les sommets de l’Himalaya pour franchir la Grande Muraille de Chine.
Certains s’arrêteront en chemin, d’autres ne survivront pas aux épreuves. L’Inde - alors sous contrôle anglais - est le but ultime.
Mais la route est longue, les rencontres risquées, les conditions physiques épouvantables, et chacun a ses secrets…
MON AVIS:
Le sujet est intéressant et la vie au goulag relativement bien développée dans la première partie.
Le traitement est un  peu hollywoodien.

L'action se traîne un peu et les acteurs en font des tonnes à grand renfort de maquillage.
Certains passages n'en finissent pas mais le spectateur est entraîné dans la souffrance des personnage, l'ensemble fonctionne relativement bien.

Quelques rares moments d'émotion intense.
On aurait aimé cependant être plus sensibilisé par la qualité des dialogues, le rythme  et une  intensité émotionnelle authentique, permanente.

Au final un film plutôt conventionnel et un peu long 
On peut voir à la rigueur
FICHE TECHNIQUE:

Réalisé par Peter Weir

 
Avec Jim Sturgess,

 

Ed Harris,

 

Saoirse Ronan,

 

plus

Titre original : The Way Back


Long-métrage américain .

 

Genre : Aventure , Drame

 

Durée : 02h14min

 

Année de production : 2010

 

Distributeur : Metropolitan FilmExport


Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens