Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 14:35

 

la part des anges.jpg

RÉSUMÉ:

A Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant.


Il croise la route de Rhino, Albert et la jeune Mo lorsque, comme eux, il échappe de justesse à la prison mais écope d’une peine de travaux d’intérêts généraux.



Henri, l’éducateur qu’on leur a assigné, devient alors leur nouveau mentor en les initiant secrètement… à l’art du whisky !



De distilleries en séances de dégustation huppées, Robbie se découvre un réel talent de dégustateur, bientôt capable d’identifier les cuvées les plus exceptionnelles, les plus chères.

A Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant.


Il croise la route de Rhino, Albert et la jeune Mo lorsque, comme eux, il échappe de justesse à la prison mais écope d’une peine de travaux d’intérêts généraux.



Henri, l’éducateur qu’on leur a assigné, devient alors leur nouveau mentor en les initiant secrètement… à l’art du whisky !



De distilleries en séances de dégustation huppées, Robbie se découvre un réel talent de dégustateur, bientôt capable d’identifier les cuvées les plus exceptionnelles, les plus chères.



Avec ses trois compères, Robbie va-t-il se contenter de transformer ce don en arnaque - une étape de plus dans sa vie de petits délits et de violence ? Ou en avenir nouveau, plein de promesses ?

Seuls les anges le savent…



Avec ses trois compères, Robbie va-t-il se contenter de transformer ce don en arnaque - une étape de plus dans sa vie de petits délits et de violence ? Ou en avenir nouveau, plein de promesses ?

Seuls les anges le savent…

 

 

MON AVIS:

 Les films de Ken Loach ont toujours cette qualité presque documentaire de donner à voir la vie des petites gens..ceux qu'on croise dans la rue avec leurs destins plus ou moins modestes, heureux ou malheureux.



Ils ont en eux toute  la sociologie d'une époque, c'est bien ce que Ken Loach mieux que quiconque a l'art de nous montrer ...



Cette fois avec ces petits délinquants dont la chance pour une fois va sourire au travers d'un petit délit, le réalisateur nous entraine dans une histoire de réinsertion sociale dont l'origine est une entorse à la loi.



On peut en déduire ce qu'on veut ou tout simplement en savourer la "parabole" ... et ...pourquoi pas en dégustant un bon "pure malt" à la sortie du cinéma.



Un bon cru du réalisateur: à voir sans aucun doute...

 

VIDÉOS:

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film de Ken Loach

Titre original : THE ANGELS' SHARE (Grande-Bretagne)


- Duree : 1H49 mn

Distributeur : Le pacte

Année de production : 2012

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 14:33

adieu berthe.jpg

RÉSUMÉ:

 Mémé is dead. Berthe n'est plus. Armand avait "un peu" oublié sa grand-mère...


Pharmacien, il travaille avec sa femme Hélène à Chatou.


Dans un tiroir de médicaments, Armand cache ses accessoires de magie car il prépare en secret un tour pour l'anniversaire de la fille... de son amante Alix .

Et mémé dans tout ça ?


On l'enterre ou on l'incinère ? Qui était Berthe ?

 

MON AVIS:

Comme le film précédent: (la clinique de l'amour) un gentil divertissement avec en plus des moments de pure poésie ....

Je ne sais pas ce qu'ils fument les frères "Podalydès"..mais ça doit être rudement efficace... sans aucun doute ..une moquette de bonne qualité...

Bref ...on peut voir  à la rigueur...

 

VIDÉOS:

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film de et avec Bruno Podalydès

ainsi que Denis Podalydès,


(France)
Genre : Comedie

- Duree : 1H40 mn


Distributeur : UGC

Année de production : 2012

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 14:30

LA CLINIQUE DE L'AMOUR

Laclinique....jpg

 

 

 

RÉSUMÉ:

"La clinique de l’amour !" c’est “Urgences” traité à la manière de “Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?” et “Un poisson nommé Wanda.”


Des histoires d’amour(torrides), d’argent, de trahisons(odieuses), dans une clinique au bord de la ruine, où s’affrontent John et Michael (chirurgiens) , sournoisement manipulés par Samantha, une garce aussi cupide que fatale; sous les yeux (magnifiques) d'une ravissante infirmière, du doux nom de “Priscilla”.


Une comédie pour tous, de 12 à 122 ans !

 

 

MON AVIS:

 

Certains gags sont énormes mais bon... ce pastiche dézingué  des séries  TV "d'hosto" n'est certainement pas le pire dans le genre.

L'histoire est totalement  "déglingos" et donc à mon humble avis... Ça se laisse voir et on y rigole... On n'en sort pas "mort de rire" mais de bonne humeur.

Pas grand chose à dire de plus sinon que c'est une petite comédie sympa.....à voir au cinéma ou bientôt sur écran de TV.

Encore un que j'aurais tendance à classer dans les télé-films sympas

 

VIDÉOS:

 

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film d'Artus De Penguern









(France)


Genre : Comedie

- Duree : 1H23 mn


Distributeur : Rezo Films

Année de production : 2012
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 15:49

 

LE GRAND SOIR.jpg

 

RÉSUMÉ:

Les Bonzini tiennent le restaurant 'la Pataterie' dans une zone commerciale.


Leur fils ainé, Not, est le plus vieux punk à chien d'Europe.


Son frère, Jean Pierre, est vendeur dans un magasin de literie.


Quand Jean Pierre est licencié, les 2 frères se retrouvent.


Le Grand Soir, c'est l'histoire d'une famille qui décide de faire la révolution... à sa manière.

 

 

MON AVIS:

Fidèles à leur esprit contestataire le duo Benoit Delépine et Gustave Kervern ajoute ici aux collaborations  habituelles" la présence d'Albert Dupontel d'Areski Belkacem et Brigitte Fontaine ...

Un superbe casting qui à lui seul vaut le détour !



Quand au grand soir je l'ai trouvé un peu juste.


"Petite soirée ou lendemain de "biture" plutôt que "Grand soir"

Le rythme est un peu ramollo..


Pas possible : ils étaient tous "bourrés quand ils ont tourné ça?

Dommage la thématique tient la route et "la farce n'est pas inintéressante mais au bout du compte il nous reste comme un goût, une amertume semblable à une superbe gueule de bois.

Oui j'ai ri aux facéties des personnages...mais ce n'est pas assez...

On aurait aimé plus... beaucoup plus qu'une blague de potache.


Pourtant des choses importantes sont dîtes mais hélas on zappe très vite dessus et la direction d'acteur manque un brin de rigueur et de rythme.

Le "scénar" reste un brouillon...


Je suis sorti un peu déçu mais...

...on peut voir à la rigueur..

(. ...à lire la biographie de B Delépine en fin de note avec plein de liens..)

 

VIDÉOS:

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film de Benoit Delépine et Gustave Kerver

 
 
(France)
 
 
- Duree : 1H40 mn
 
Distributeur : Ad Vitam
 
Sortie en salles le 06 Juin 2012

Année de production : 2012
 
Présenté en Sélection Officielle, Un Certain Regard au Festival de Cannes le 22 Mai 2012
 

Biographies:
Benoît Delépine

delepine.jpg

 

Acteur, Producteur délégué, Réalisateur, Scénariste français


Né le 30 août 1958

Actuellement au cinéma dans : Le Grand soir

  Après des études de journalisme et un bref passage dans une agence de publicité, Benoît Delépine rentre à la fin des années 80 dans la grande famille Canal +.


Sur la chaîne cryptée, son écriture insolente et son sens de la provocation et de l'absurde font mouche. Durant six ans, il est l'un des auteurs des Guignols, puis devient l'une des figures marquantes du journal télévisé satirique Groland, où il crée notamment le personnage du journaliste Michael Kael.


En 1998, Benoît Delépine se lance dans l'aventure cinématographique avec Michael Kael contre la World News Company, long-métrage qu'il écrit et dans lequel il reprend son rôle popularisé sur petit écran. Un an plus tard, il fait la rencontre de Gustave Kervern sur le programme télévisé Grolandsat. De leur collaboration naissent de nombreux sketchs puis, en 2004, Aaltra, road-movie sarcastique tourné en noir et blanc dont ils assurent la réalisation et l'interprétation. Salué par la critique, ce premier long-métrage sera suivi par Avida, en 2006, une comédie métaphysique, absurde et surréaliste, projetée à Cannes Hors Compétition.

Fidèle à l'esprit contestataire de Groland, le duo poursuit sur sa lancée et réalise Louise Michel, une comédie noire sur des employés d'une usine décidés à liquider leur patron après une délocalisation sauvage. Porté par Yolande Moreau et Bouli Lanners, le film est notamment récompensé au Festival de San Sebastian où il reçoit le prix du scénario. Deux ans plus tard, les deux amis retrouvent Yolande Moreau aux côtés de Gérard Depardieu, Isabelle Adjani, Benoît Poelvoorde et Miss Ming dans Mammuth. Leur comédie d'abord présentée à la soixantième berlinale manque de peu le grand succès aux César 2011.

Benoît Delépine renouvelle sa collaboration avec Kervern en 2012 pour réaliser Le Grand soir. Les deux réalisateurs réunissent à nouveau les principaux acteurs de Mammuth et font appel à Albert Dupontel qu'ils ont déjà connu dans Avida. A l'instar de ce film, Le Grand soir leur permet de se rendre sur la Croisette en sélection officielle dans la section Un Certain regard.

(Biographie et liens copyright allociné)


Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 22:46

moon....jpg

 

RÉSUMÉ:

Sur une île au large de la Nouvelle-Angleterre, au cœur de l’été 1965, Suzy et Sam, douze ans, tombent amoureux, concluent un pacte secret et s’enfuient ensemble.

Alors que chacun se mobilise pour les retrouver, une violent tempête s’approche des côtes et va bouleverser davantage encore la vie de la communauté.

 

 

MON AVIS:

Vous avez envie de vous détendre en famille, retrouver avec (ou sans) vos enfants la fraîcheur de votre proche ou lointaine enfance...ce film sympathique est fait pour vous.

Les personnages parfois caricaturaux sont drôles et bien "sentis".

Non dénué de poésie le film de Wes Anderson surfe avec les clichés, s'en moque, se venge de l'autoritarisme "militaro-scout" et de la bétise d'adultes poussiéreux  imbus d'eux mêmes et de leurs principes.

Presque un télé film mais peut-être avec la différence d'avoir été selectionné à Cannes et c'est mérité à mon avis.

Pour avoir un peu suivi (par média interposé) le festival de cinéma de "la croisette"  ...vu la lourdeur et le niveau des films présentés,  "Moonrise kingdom" tranche avec le reste de la sélection.

Pourtant la thématique et le scénario ne sont pas d'une très grande originalité/nouveauté (on a déjà vu dans le genre) mais les dialogues, les images et l'esprit du film nous embarquent pour notre plus grand plaisir sans nous "prendre la tête".

On peut voir à la rigueur...

 

VIDÉOS:

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film de Wes Anderson
 
avec
 
 
 
 
 
 
 
 
et
 
 
 
(Etats-Unis)
 
 
 
- Duree : 1H35 mn
 
 
Distributeur : Studio Canal
 
- Editeur DVD : Studio Canal Video
 
 
Sortie à la Vente en DVD le 18 Septembre 2012
 
 
 
Sortie en salles le 16 Mai 2012


Année de production : 2012
 
 
Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 16 Mai 2012
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 15:18

de rouille....jpg

 


 


 

 

 

RÉSUMÉ:

Ça commence dans le Nord.

Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C'est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa soeur à Antibes.

Là-bas, c'est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s'occupe du petit et il fait beau.

A la suite d'une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d'assurance. C'est une princesse. Tout les oppose.

Stéphanie est dresseuse d'orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu'un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau.


Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d'illusions.



Il va l'aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.



MON AVIS:

À entendre et lire les médias et toute la critique professionnelle du cinéma présente à Cannes: c'est un chef-d'oeuvre...


Décidément je n'ai pas la même conception du "chef-d'oeuvre" que tout ce beau monde.


Le personnage principal est le type même de l'anti héros: une brute avec (comme disent familièrement les jeunes): un gros "sguègue" et un "Q.I" de "bulot. (il me fait un peu penser en moins drôle  au personnage interprété par Fred Testot (dans les sketches "service après vente d'Omar et Fred"): "super-connard")


Totalement antipathique, le personnage d'Ali ne permet pas au spectateur que je suis de s'identifier..(ou alors il faudrait m'encarter dans un parti d'extrème droite...C'est la grande mode par les temps qui courent...En ce qui me concerne ils peuvent "s'atteler"  avec toute  leur propagande  pour ces idées qui me font "gerber").

Ali est  un sale type, mauvais père, s'occupe aussi d'une infirme de temps en temps...quand il est "Opé"(opérationnel) comme il dit...d'abord au quotidien puis au lit..


Vigile, indicateur pour aider les patrons à licencier un excès de personnel, spécialiste de la "baston" et des combats clandestins...c'est un véritable prototype d'anti-héros...pour ne pas dire plus!


Il y a tout ce qu'il faut pour le rendre "antipatique"...


Va t'identifier toi à un abruti pareil...Beurk!

Quand à l'acteur Matthias Schoenaerts (très en vogue grâce aux médias)...je l'ai trouvé totalement insipide et son jeu ne m'a pas du tout convaincu.

Marion Cotillard en fait des tonnes..roule des yeux, use et abuse de son charme: sourire hypnotisant son public masculin,  exprime, imprime...un grand vide dans l'oeil de la caméra... et dans nos cerveaux...


Mais puisque tout le monde y voit un chef d'oeuvre..je ne dois pas avoir  tout compris...

Ah.... c'était une critique sociale?..

Mon oeil on ne me la fait pas..


C'est une véritable promo pour le chaos, la "lobotomie", la bétise, la brutalité et l'égoïsme.


En tout cas je suis très déçu.. je trouve que c'est un navet malsain et lourdingue... finalement  le cinéma d'Audiard "m'ennuie" énormément...(pour rester poli)


...à fuir à mon avis et sans aucun intérêt...

Faîtes comme vous le sentez...


VIDÉOS:


FICHE TECHNIQUE:
Un film de Jacques Audiard



France)

Genre : Drame

- Duree : 1H55 mn

Distributeur : UGC

Sortie en salles le 17 Mai 2012

Année de production : 2012

Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 17 Mai 2012
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 15:15

DÉPRESSION.jpg

 

 

RÉSUMÉ:

Franck (Frédéric Testot) a tout pour être heureux.

Une jolie fiancée brésilienne, un boulot intéressant et pourtant...

 

En vacances sur une plage de rêve à l'Île Maurice, il déprime.

 

De retour à Paris, le diagnostic du médecin tombe : il est en dépression.

Quand il retrouve sa bande de potes qu'il n'a pas vus depuis 6 mois, il leur annonce la nouvelle.

Chacun va s'investir pour lui faire remonter la pente.

Mais on s'aperçoit très vite qu'ils sont aussi déprimés que lui.

 

C'est finalement tous ensemble qu'ils vont essayer de trouver un équilibre.

 


 MON AVIS:

Certes, ce n'est pas "la grande" comédie de l'année", loin de là mais un format bien connu (largement formaté pour la TV avec l'humour "potache de canal+" que l'on connaît).

On aime ou on n'aime pas..moi je m'y suis amusé..mais sans plus..

 

Pas grand chose à dire de plus sinon que l'originalité se trouve principalement dans les dialogues et le jeu des acteurs.

 À voir ou pas....comme vous le sentez...

 

 

VIDÉOS:


FICHE TECHNIQUE:
Un film de Arnaud Lemort
 
 
 
 
 
 
 
 
(France)
Genre : Comedie -
 
Duree : 1H30 mn
 
Distributeur : Studio Canal
 
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 15:12

maman.jpg

RÉSUMÉ:

Deux sœurs vont kidnapper leur mère pour l'obliger à les aimer.


MON AVIS: 

J'aurais dû relire le synopsis avant d'entrer dans la salle...parce que rien qu'en lisant le résumé, tu peux déjà mesurer la bétise du sujet et des personnages...


 Dans un cas comme celui-là: il peut y avoir les meilleurs acteurs du monde...rien n'y fera le résultat sera le même.. Ce sera un navet ou tout au plus un film "poussif" et lourdingue.


  Comme postulat de départ, c'est totalement idiot (quand tu réfléchis un peu ): on ne peut pas obliger quelqu'un à vous aimer même s'il s'agit de l'un de vos parents.


Mathilde Seigner et Marina Foïs sont pourtant excellentes mais rien n'y fait..(quand à Josiane Balasko... je ne la supporte plus depuis belle lurette). Au mieux dans un rôle aussi détestable on ne peut que se régaler.


Le scénario et les dialogues sont nullissimes...(et probablement  névrotiques pour les acteurs).


Vous l'aurez compris...je me suis ennuyé ferme:

À éviter ou même...à fuir à toutes jambes...


VIDÉOS:



FICHE TECHNIQUE:
Un film d'Alexandra Leclère




(France)



- Duree : 1H28 mn

Distributeur : Wild Bunch Distribution


Sortie en salles le 09 Mai 2012

Année de production : 2012
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 05:40

RADIOSTARS.jpg

RESUME:

En plein échec professionnel et sentimental, Ben, qui se rêvait comique à New York, est de retour à Paris.


Il rencontre Alex, présentateur-vedette du Breakfast-club, le Morning star de la radio.


Avec Cyril, un quadra mal assumé, et Arnold, le leader charismatique de la bande, ils font la pluie et le beau temps sur Blast FM. Très vite Ben est engagé : Il écrira pour eux.


Alors qu’il a à peine rejoint l’équipe, un raz de marée frappe de plein fouet la station : l’audience du breakfast est en chute libre. C’est en bus qu’ils sillonneront les routes de France pour rencontrer et reconquérir leur public.


Pour ces Parisiens arrogants, de ce road trip radiophonique naîtra un véritable parcours initiatique qui bousculera leurs certitudes.


MON AVIS:

Une équipe d'animateurs radio arrogants et cyniques  se prennent pour des stars

Ils ont tellement "le melon" qu'ils finiront surement sur une chaine du style TF1. comme ces animateurs bien connus dont la spécialité est d'humilier ceux qu'ils reçoivent sur leurs plateaux  ainsi que ceux qui travaillent avec eux.


Une ambiance pourrie mais ils vont s'en prendre plein la figure quand leurs "vannes" blessantes se retourneront contre eux..effet miroir...

Ils seront finalement confrontés à leur propre bétise, ainsi il y aura rédemption pour ces crétins imbus d'eux mêmes ....pour ne pas dire plus.

Pas vraiment un chef d'oeuvre ...mais bien formaté pour les chaines de TV

Le scénario n'est pas vraiment original.


"Radiostars" est un peu convenu et l'ambiance détestable fait rire "jaune"...une comédie mi-figue/mi raisin.

On peut voir..à la rigueur...


VIDEOS:




FICHE TECHNIQUE:

Un film de Romain Levy

avec Manu Payet,







(France)
Genre : Comedie

- Duree : 1H40 mn

Distributeur : Mars Distribution


Année de production : 2011


Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 17:31

sur la piste....jpg

 

RÉSUMÉ:

Quand Dan Geraldo (Alain Chabat), reporter en quête de scoop, arrive en Palombie, il ne se doute pas qu’il va faire la plus incroyable des découvertes…


Avec Pablito (Jamel Debbouze), guide local plein de ressources, ils vont aller de surprise en surprise au cours d’une aventure trépidante et surtout révéler une nouvelle extraordinaire


Le Marsupilami, animal mythique et facétieux, existe vraiment !!!

 

MON AVIS:

Encore une fois je suis un peu déçu.

Le film d'Alain Chabat n'est pas à la hauteur de mes attentes:

...gags qui tombent à plat, longueurs, rythme essouflé, poussif...

Pourtant j'adore cet artiste et la plupart de ses productions


On sent que l'auteur a travaillé longuement sur cette comédie, beaucoup trop c'est peut-être là que réside son point faible.

Le résultat est fastidieux avec cependant (heureusement) de grands fous rires.


En particulier il faut assister au show de Lambert Wilson travesti en Céline Dion: moment unique.

La distribution est pourtant prestigieuse et l'interprétation de tous les acteurs est excellente.


Finalement c'est plus un télé-film qu'un film de Cinéma: il ne résiste pas au grand écran.

Dommage!...mais on peut voir à la rigueur..

 

VIDÉOS:

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film de et avec
 
 
mais aussi Jamel Debbouze,
 
Fred Testot,
 
 
 
 
(France)
 
Genre : Comedie, Aventure
 
- Duree : 1H30 mn
 
Distributeur : Pathé Distribution
 
Sortie en salles le 04 Avril 2012
 
Année de production : 2010
 
Film à partir de 8/10 ans
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens