Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 19:28

MINCE ALORS.jpg

 

RÉSUMÉ:

Nina est jeune, jolie et ronde.


Malheureusement son mari Gaspard n’aime que les femmes très minces…


Surtout depuis qu’ils se sont installés à Paris pour monter leur ligne de maillot de bain ultra pointue.


Pour tenter de le séduire à nouveau, Nina accepte à contrecœur le cadeau qu'il lui offre : une cure d’amaigrissement à Brides-les-Bains. Le dernier espoir des gros quand on a tout essayé.


Là-bas, elle va faire la connaissance de Sophie, une belle avocate marseillaise qui veut tout contrôler ; son corps, comme son cœur. Emilie, une mère de famille très enveloppée qui clame partout que « Big is beautiful » alors que sa vie amoureuse est à l’arrêt, et que son poids commence à la mettre en danger.


La rencontre de ces trois personnalités va déclencher un raz-de-marée.

 

 

MON AVIS:

 A contrario du film d'Alain Chabat dont je parle sur mon autre blog (Sur la piste du Marsupilami) ici ça fonctionne malgré quelques petites longueurs et un rythme irrégulier.

  Lola Dewaere a bien fait de laisser son ancienne profession (agent immobilier..je crois) pour faire actrice et un peu tardivement marcher sur les traces de "papa" et "maman." 

 

Lola Dewaere est  la fille de Patrick Dewaere on retrouve le même charme (en féminin), la même sensibilité...le même talent !?.

J'ai craqué pour son interprétation (vraiment sous le charme) ainsi que celles de ses partenaires en particulier Victoria Abril, elle aussi excellente

Quand on voit notre" Depardieu National"  ce qu'il est devenu (il soutient le "candidat président"..parce que paraît-il ce dernier lui aurait arrangé quelques petites affaires financières) on se dit que son partemaire dans "les valseuses de Bertrand Blier nous manque énormémément.

Pour en revenir au film, malgré un scénario un peu convenu la richesse et l'originalité des dialogues font "mouche".

On peut voir

 

 

 

VIDÉOS:

 

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film de et avec Charlotte De Turckheim

ainsi que:


(France)

Genre : Comedie

- Duree : 1H40 mn

Distributeur : UGC

 

Année de production : 2011

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 13:45

oncle charles.jpg 

RÉSUMÉ:

En Nouvelle-Zélande, un richissime homme d'affaire d'origine française, Charles Doumeng, voit bousculer sa vie en apprenant qu'il est atteint d'une maladie incurable.


Sexagénaire, sans famille ni héritier et n'ayant plus que quelques semaines à vivre, éprouvant un soudain regain d'affection, il se met à la recherche de sa soeur, qu'il n'a pas revu depuis cinquante ans, dans l'ouest de la France.

 


A Mauprivez, petit village de la région nantaise, Corinne, trente-cinq ans, clerc de notaire, gros besoin d'argent, tombe sur l'annonce que Charles a écrite pour retrouver sa soeur, et dont la récompense est énorme.


Elle part à la recherche de cette inconnue, sans succès, et décide, avec l'aide de son entourage, de lui former une famille sur mesure...


MON AVIS:

 Le cinéma d'Etienne Chatiliez est assez irrégulier mais ponctué de succès voire de films "cultes".


Ce n'est pas le cas, je pense  pour "l'Oncle Charles" dont le thème et l'argument n'ont rien d'original ni de nouveau.


Ça sent le déjà vu.


Dès les premières minutes on pressent les scènes suivantes.


Pas de surprises ni éclats de rire, justes quelques moments drôles...mais c'est bien insuffisant.


Malgré les excellentes prestations  d' Eddy Mitchell, d'Alexandra Lamy et de Valérie Bonneton on en sort plutôt déçu

Pas un navet mais limite.


On peut voir si on y tient...

 

 

VIDÉOS:

 

 

 


FICHE TECHNIQUE:

Un film d'Etienne Chatiliez

avec



et


(France)

Genre : Comedie

- Duree : 1H38 mn

Distributeur : Pathé Distribution

Sortie en salles le 21 Mars 2012

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 13:16

 

30°couleur.jpg

 

RÉSUMÉ:

Patrick est un homme rigoureux et borné.

Elève brillant aux Antilles, sa mère l'a envoyé à l'âge de dix ans pour faire ses études en "France".


30 ans plus tard, il est devenu un historien réputé et fier.


Coupé de sa famille et de ses traditions, il s'est intégré au point d'en avoir oublié ses racines...


Un noir devenu "blanc à l'intérieur"...


Apprenant que sa mère est sur le point de mourir, il part en urgence pour la Martinique, avec sa fille unique, et y débarque en plein carnaval.


Durant trois jours, accompagné de son ami d'enfance, l'irrésistible Zamba, il va être emporté dans un tourbillon de folie, d'émotion, d'humour et de situations rocambolesques.

 


Un voyage initiatique rythmé par l'ambiance et les couleurs du carnaval. Trois jours qui vont changer sa vie.


MON AVIS:

Après la "1ère étoile", film très sympathique et couronné de prix, je  m'attendais à beaucoup mieux.

 

À vrai dire  un peu déçu mais j' ai pris une certain plaisir à voir "30°couleur".


Une petite émotion est même passée sur la fin.

 

Difficile de renouveller le pari pour un réalisateur qui a réussi une première fois  à presque faire l'unanimité, et obtenir tant de prix ...

 

Bien sûr je suis tout à fait d'accord avec le sens de cette histoire: quelle que soit notre vie présente, il ne faut pas renier ses origines et toujours garder le contact avec ceux qu'on aime.... à plus forte raison quand il s'agit de nos parents.

 

Malgré une petite réserve comme je l'ai indiqué en début de note "30° couleur" se laisse voir....

Pas la meilleure comédie  de l'année mais on peut voir...

 

VIDÉOS:

 

 

 

FICHE TECHNIQUE:

 Un film de Lucien Jean-baptiste et Philippe Larue,

 

avec:

Edouard Montoute,

 

Loreyna Colombo et

 

Lucien Jean-baptiste.

 
Titre original : 30° COULEUR (France)
 
Genre : Comedie
 
- Duree : 1H32 mn
 
 
Distributeur : Mars Distribution
 
Sortie en salles le 14 Mars 2012


Année de production : 2011
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 22:35

la dame en noir.jpg

 

RESUME:

Arthur Kipps, jeune notaire à Londres, est obligé de se rendre dans le petit village perdu de Crythin Gifford pour régler la succession d’une cliente récemment décédée.

 


Dans l’impressionnant manoir de la défunte, il ne va pas tarder à découvrir d’étranges signes qui semblent renvoyer à de très sombres secrets.


Face au passé enfoui des villageois, face à la mystérieuse femme en noir qui hante les lieux et s’approche chaque jour davantage, Arthur va basculer dans le plus épouvantable des cauchemars…

 

 

MON AVIS:

Rien de bien original dans le scénario de "la dame en noir", tous les codes du genre sont là mais ça marche.

La musique amplifiée pour les moments clés, le rythme, la pénombre,  l'atmosphère, la stupeur tout au long du film du personnage principal interprété par Daniel Radcliffe, (Harry Potter)....

Le genre de film qu'on voit et qu' on oublie assez vite tant l'intérêt qu'il suscite est dérisoire et éphémère.


Du "fast food" cinématographique à l'américaine.

On peut voir à la rigueur..

 

VIDEOS:

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film James Watkins

avec



Titre original : THE WOMAN IN BLACK (Grande-Bretagne)

Genre : Thriller, Horreur, Drame

- Duree : 1H45 mn

Distributeur : Metropolitan Film

 

Année de production : 2011


Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 05:27

vacances de gilles lelouche.jpg

 

RESUME:

 

Juillet 1976, année de la canicule.

Claude, juif d’Algérie arrivé en France quinze ans plus tôt, emmène sa jeune femme Isabelle, ses deux garçons et sa belle mère en Bretagne.

C'est Isabelle, ayant pris Claude en flagrant délit d'adultère, qui a choisi pour les vacances le petit village où elle est née.

 

Dès le lendemain de leur arrivée, Bernard et Bernadette, Jacky et Marie-France, deux couples d'amis, les y rejoignent.

Au Rocher Abraham, ils sont accueillis avec méfiance par les autochtones à l'accent rugueux comme leurs mains... Principalement au café Pondemer, le café du village où les hommes se retrouvent.

 

Juifs pieds-noirs, bretons catholiques, Parisiens, provinciaux... : la cohabitation n'est pas facile.

 

Mais ce sont des hommes avant tout. Des vrais. Alors peu à peu, avec beaucoup d'humour, avec humanité, avec empathie, les choses vont évoluer, des liens se tisser...

 

Le passé, les vieilles rancœurs, les inimitiés, seront balayés !

 

Laissant la place à l'amitié, aux émotions, aux amours de vacances... Des moments de vie qu'on n'oublie pas.

 

Sentiments humains que chacun de nous connaît... Et le couple Claude-Isabelle qui se ressoude.

 

Au Rocher Abraham, à vingt cinq kilomètres de la mer, même Bibou et Simon, deux frères complices, vont vivre un bel été.

 

Leurs plus belles vacances ! Pour Simon surtout, qui va connaître ses premiers émois, son premier baiser, son premier amour.

 

MON AVIS:

A dire vrai je suis entré dans la salle presque à reculons.

Non bien sûr je n'étais pas forcé mais rien à l'affiche du "multiplexe" ne m'inspirait alors...

Finalement j'ai été agréablement surpris.

Pas du tout la franchouillardise à laquelle je m'attendais ni un navet.

Une vrai comédie qui sent la campagne, les vacances, les années 70 et l'amitié ...


Le début, un peu conventionnel ne m'a pas vraiment captivé mais peu à peu je suis entré dans cette histoire.

Même si, je le suppose, le scénario a pris des libertés avec l'histoire réelle du réalisateur on y croit et l'on est attendri par ce vibrant hommage à son père .


Les souvenirs d'enfance, les premiers émois....tout fonctionne.

Même si le thème a été traité des milliers de fois j'ai été véritablement attendri...par cette histoire  d'une grande simplicité. 


Ces amitiés entre personnes d'un même pays mais qui semblent  à des années lumières, que rien ne semble pouvoir rapprocher et pourtant...

Une belle leçon de tolérance et de simplicité..


Avec un peu d'humanité et de bonne volonté... les barrières sautent pour peu que l'on veuille bien faire un pas vers l'autre...qu'on soit étranger dans son propre pays ou venu d'ailleurs...

A voir ....


VIDEOS:

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film de et avec Philippe Lellouche
 
ainsi que Julie Gayet,
 
 
 
 
 
(France)
 
Genre : Comedie -
 
Duree : 1H30 mn
 
Distributeur : Pathé Distribution
 
Sortie en salles le 07 Mars 2012

Année de production : 2012
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 05:31

 

indideles.jpg

 

Résumé:

 L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs.

 

Mon avis:

J'ai ri mais bon!...

Plutôt un téléfilm que du cinéma à mon goût.
Dans la même veine que la série "un gars une fille" mais en plus cru.

Les avertissement fleurissent dès qu'on évoque  "Les infidèles" sur l'affiche... à l'entrée en salles....dans la presse..

Raison de plus pour aller le voir...finalement c'est une bonne pub qui leur est faite

C'est vrai que ça peut heurter  voire choquer, d'ailleurs "les ligues de vertu" ont frappé..elles  ont voulu l'interdire sous prétexte que l'image de la femme est dévalorisée.

Je pense après l'avoir vu plutôt le contraire car c'est  l'image masculine qui y est écornée: les infidèles sont pratiquement tous de "gros bourrins" et dans des situations où ils ne brillent guère .

Il y a de bonne trouvailles et des images fortes.

Pas un grand film, je le répète mais...

...on peut voir.

 

 

Vidéos:

 

 

Fiche technique:

Un film à sketchs de



(France)


- Duree : 1H49 mn

Distributeur : Mars Distribution

Sortie en salles le 29 Février 2012

Année de production : 2012
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 05:02

la vie...jpg

RESUME:

Marie, 40 ans, se réveille en pensant qu’elle en a 25.


Elle a oublié 15 ans de sa vie.


Elle se réveille au début d’une histoire d’amour qui en fait se termine.


Il lui reste seulement  quatre jours pour reconquérir l’homme de sa vie.

 

 

MON AVIS:

 C'est beau...tiens...comme un premier film.

J'aime beaucoup le travail de Sylvie Testud actrice.

 

Ici elle se révèle  comme une excellente réalisatrice du moins ce que j'ai vu est relativement  prometteur pour ses prochaines réalisations.

 

On marche à cette histoire invraisemblable et qui donne à réfléchir.

Et si on pouvait recommencer une partie de sa vie en oubliant les périodes où l'on a raté, quand on est passé à côté des choses essentielles?


J'aime assez le postulat...(sans doute mon côté romantique...ou ce qu'il en reste...)


L'émotion est au rendez-vous ; Juliette Binoche incarne parfaitement son personnage.
 

Une fois de plus son visage hypnotise la caméra et le spectateur. Elle nous fait véritablement entrer dans les sentiments de "Marie" sans excès de texte, l'essentiel se lit sur son visage.

 

 

J'ai cependant trouvé la fin un peu juste...


Personnellement j'aurais aimé une conclusion plus aboutie...mais comme il s'agit de l'adaptation d'un roman je suppose que la réalisatrice en a décidé ainsi afin de respecter l'histoire originelle...

On pense que tout va recommencer en mieux pour ce couple mais on n'en est pas si sûr..puisque le film s'arrête ainsi!


On peut voir avec plaisir...

 

VIDEOS:

 

 

FICHE TECHNIQUE:

Un film de Sylvie Testud



(France)




- Duree : 1H37 mn


Distributeur : ARP Sélection

 

Année de production : 2011
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 04:53

 

 

 

descendants.jpg

 

RESUME:

A Hawaii, la vie d’une famille bascule.


Parce que sa femme vient d’être hospitalisée suite à un accident de bateau, Matt King tente maladroitement de se rapprocher de ses deux filles, Scottie, une gamine de dix ans vive et précoce, et Alexandra, une adolescente rebelle de dix-sept ans.


Il se demande aussi s’il doit vendre les terres familiales, les dernières plages tropicales vierges des îles, héritées de ses ancêtres hawaiiens.


Quand Alexandra lui révèle que sa mère avait une liaison, le monde de Matt vacille.


Avec ses deux filles, il part à la recherche de l’amant de sa femme.


Durant une semaine essentielle, au fil de rencontres tour à tour drôles, perturbantes et révélatrices, il va finalement prendre conscience que sa principale préoccupation est de reconstruire sa vie et sa famille…


MON AVIS:

Malgré quelques longueurs on marche à cette histoire.

George Clooney y est très bien en père "courageux".


Il est dans l'impérieuse nécessité d'assumer des responsabilités paternelles affectives qu'il semblait un peu "zapper" avant la mort cérébrale de sa femme, au profit de sa carrière professionnelle.


Je sais que George Clooney pour ce film est nominé pour l'Oscar du meilleur acteur en concurence avec Jean Dujardin, pour son sôle dans "The Artist"...

J'ai vu les deux films et personnellement j'aurais bien du mal à les départager. Ils sont bien tous les deux dans des genres totalement différents.

En tout cas on peut voir...

VIDEOS:



FICHE TECHNIQUE:

 

Un film d'Alexander Payne


Titre original : THE DESCENDANTS (Etats-Unis)



- Duree : 1H55 mn


Distributeur : 20th Century Fox



Année de production : 2011
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 03:32

l'amour deure trois ans.jpg

 

Résumé:

Marc Marronnier, critique littéraire le jour et chroniqueur mondain la nuit, vient de divorcer d’Anne.


Il est sûr à présent que l’amour ne dure que 3 ans.


Il a même écrit un pamphlet pour le démontrer mais sa rencontre avec Alice va ébranler toutes ses certitudes.

 

Mon avis:

Finalement Frédéric Beigbeder a bien fait de réaliser son film lui même.
C'est beaucoup plus réussi que "99 F" réalisé par Jan Kounen


Ce n'est pas non plus "la comédie du siècle" mais j'ai ri tout de même.


"L'amour dure trois ans" fonctionne plutôt bien même s'il ne laissera pas  à mon avis personnel un souvenir impérissable dans la mémoire du spectateur (....en ce qui me concerne en tout cas....).


Un petit "en cas" cinématographique amusant.


On peut voir à la rigueur...

 

 

Vidéos:

 

 

 

Fiche technique:

Un film de Frédéric Beigbeder,

avec






et

(France)


- Duree : 1H30 mn


Distributeur : EuropaCorp Distribution

Année de production : 2011
Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 03:27

a dangerous method.jpg

 

Résumé:

Sabina Spielrein, une jeune femme souffrant d'hystérie, est soignée par le psychanalyste Carl Jung.


Elle devient bientôt sa maîtresse en même temps que sa patiente.


Leur relation est révélée lorsque Sabina rentre en contact avec Sigmund Freud...

 

Mon avis:

 Malgré quelques longueurs à certains moments et des dialogues pas toujours à la hauteur du propos ; on arrive   grace à l'excellente prestation des acteurs  à se passionner pour cette histoire.

Il manque   une  certaine "épaisseur" dans les propos et par moment quelques longueurs n'arrangent guère les choses

On peut surtout reprocher au film une trop grande vulgarisation mais David Cronenberg grâce à son grand talent de réalisateur, des plans d'une grande précision, s'appuyant sur des acteurs talentueux comme Keira Knightley(magnifique),  réussit parfaitement à nous emmener dans cette histoire tout de même  passionnante.

Après avoir vu le film on a envie  d'en savoir un peu plus, de lire des articles et documents sur les échanges de lettres entre les deux grands maîtres de la psychanalyse.

Même si personnellement je suis resté un peu sur ma "faim"....on peut voir tout de même


Vidéos:

 

 

Fiche technique:

Repost 0
Published by Giuglio - dans Cinéma
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens